Jueves, 02 Febrero 2023

LOS PINTXOS DONOSTIARRAS HABLAN INGLÉS... Y FRANCÉS !!

LOS PINTXOS DONOSTIARRAS HABLAN INGLÉS... Y FRANCÉS !! Imagen 1

Portada LA SENDA DEL PINTXO 2014Era cuestión de tiempo. Revisado, actualizado, y con prácticamente un 50% de material inédito, el libro “La Senda del Pintxo”, cuya segunda edición ya está en la calle hace un año, ha sido reeditado en inglés (“The Pintxo Trail”) y editado por primera vez en francés (“La Route des Pintxos”).

Este año, además, las nuevas ediciones vienen reforzadas y avaladas por el premio obtenido por La Senda del Pintxo en los Gourmand Cookbook Awards, los “Oscar” de los libros de cocina, que este año se entregaron en Yantai (China) el 9 de junio. “La Senda del Pintxo” obtuvo, primeramente, el Gourmand al Mejor libro de España en la categoría “Culinary Travel” y en Yantai fue distinguido como Segundo Mejor libro del Mundo en dicha categoría.

La primera edición en castellano fue editada en 2011 y se agotó en 3 años. Más rápido se agotó (en medio de dos años) la edición en inglés. En este momento sale al mercado la primera edición en francés, que será presentada a lo largo del otoño y el invierno tanto en Burdeos como en Iparralde.

Cada vez son más los turistas que acuden a Donostia atraidos por sus pintxos y cada vez son más los idiomas que estos pintxos hablan. Si todavía no cuenta con un ejemplar de la Senda del Pintxo, no pierda este verano la ocasión de hacerse con un ejemplar de esta Biblia de la cocina en miniatura. A la larga, terminará agotándose de nuevo.

Hay que destacar que estas ediciones internacionales han contado con la colaboración de instituciones como Donostia Turismo y Euskadi Gastronomika, así como particulares como Pensiones con encanto, Zaporejai, Casino Kursaal, Hontza Liburudenda, Bacalaos Uranzu o Just Follow Me.

 

Gourmand World Cookbook Awards A252¿DÓNDE COMPRAR ESTE LIBRO?
OÙ ACHETER CE LIVRE?
WHERE CAN I BUY THIS BOOK?

> LIBRERÍA DONOSTI (Plaza Bilbao, 2)
> LIBRERÍA HONTZA (C/Okendo, 4)
> LIBRERÍA ELKAR (C/ Fermín Calbetón, 30)
> KIOSKO ZURRUMURRU (Mercado Bretxa)
> PANTORI (C/Reina Regente 4, Boulevard)
> ALBOKA SOUVENIRS (Pza. Constitución)
> IRRINTZI OPARIAK (Edificio Kursaal)
> ZAPOREJAI DELICATESSEN (S. Jeronimo, 21)
> BACALAOS URANZU (Mercado de la Bretxa)
> DONOSTIA TURISMO (Boulevard, 8)
> PENSIÓN AIDA (C/ Iztueta 9, Gros)
> PENSIÓN KURSAAL (C/ Peña y Goñi 2, Gros)
> LIBRERÍAS EN GENERAL (Por encargo)

      Y en la página web: www.elkar.com

 

 


 

 

Portada LA ROUTE DES PINTXO 2015 LPFLA ROUTE DES PINTXOS

À Saint-Sébastien, les tapas s'appellent “pintxos”, et c'est la ville où s'est inventé ce concept et où l'on trouve le plus d'amuse-bouches en miniature sur les comptoirs et les ardoises des bars. Josema  Azpeitia et Ritxar Tolosa invitent le lecteur à les suivre dans un voyage à travers les sens. 100 bars locaux nous ouvrent leur porte pour nous montrer leurs meilleurs pintxos, nous dévoiler leurs recettes et nous raconter leur histoire. Un guide indispensable pour profiter de votre visite gastronomique à Saint-Sébastien ou pour préparer les meilleurs pintxos de la ville à la maison.

“La Senda del Pintxo” (traduit en français comme “La Route des Pintxos”) a reçu le prix du Meilleur livre d'Espagne et Deuxième meilleur livre du Monde dans la catégorie “Culinary Travel” des Gourmand Cookbook Awards 2014.

Coïncidant avec la parution du nº 200 du Guide de Loisirs de Saint-Sébastien Donosti Aisia, en 2011 “La Senda del pintxo” a été publiée en hommage à cette section, proposant un parcours de 100 bars de Saint-Sébastien, en montrant leurs meilleurs pintxos et les recettes de ces derniers, et en apportant aussi une série de données informatives et historiques au sujet de chacun d'entre eux. “La Senda del Pintxo”, publication unique dans son genre qui propose une sélection de 100 bars avec un panorama gastronomique allant de la tradition la plus pure jusqu'à l'avant-gardisme le plus enragé. Elle reflète réellement la richesse et la diversité qui caractérisent la gastronomie et la restauration de Saint-Sébastien.

 

Portada THE PINTXO TRAIL 2ªEd 2015 LPITHE PINTXO TRAIL

In San Sebastián tapas go by the name of ‘pintxos’. This is where the concept was invented and where most miniature bites are to be found either as mouth-watering bar-top spreads or listed on blackboards. Josema Azpeitia and Ritxar Tolosa invite the reader to accompany them on a fabulous tour of the senses. A hundred local bars open their doors to show you their best pintxos, reveal their recipes and give you a rundown of their history. An essential guide to your gastronomic experience in San Sebastián or, why not, to making the city’s best pintxos right there in your home.

“La Senda del Pintxo” (published in english as “The Pintxo Trail”) has received the Best Spanish Cookbook Award 2014 and has been the World´s second in the “Culinary Travel” cathegory at the Gourmand Cookbook Awards 2014.

To coincide with the 200th issue of Donosti Aisia, and by way of a tribute to the section, in 2011 we brought out La Senda del Pintxo: a tour of 100 bars in San Sebastián, showing their best pintxos and explaining their recipes. The publication also gives a little background and information on each one. La Senda del Pintxo is the first of its kind, a tour of 100 locales ranging from the purest tradition to the wickedly cutting-edge, a true mirror of the wealth and diversity that characterise gastronomy and the culinary scene in San Sebastián.

 


 

 

LE TRADUCTEUR:

SYLVAIN JACQUES 0976 A253SYLVAIN FOUCAUD (POITIERS, 1972)

Diplômé en Commerce International, il débute sa carrière “gastronomique” à l'export chez Conservas Ortiz (Ondarroa, Biscaye) puis à l'import pour le groupe Byzance (Paris). Revenu au Pays Basque, il ouvre en 2007 avec sa compagne Aurkene Etxaniz, l'épicerie fine Zapore Jai (Rue San Jerónimo, 21), à côté des meilleurs bars à pintxos de la Vieille Ville de Saint-Sébastien. Convaincu que la coupe du jambon au couteau face à la clientèle serait l'une des clefs du succès, aujourd'hui encore il ne regrette ni son choix, ni son cadre de vie. En tant que “trancheur passionné” et polyglotte, il effectue souvent des prestations de découpes extérieures pour des salons, des mariages,  des inaugurations... ou donne même des cours de tranchage pour diverses organisations. 

“Ce n'est qu'en 1996, lorsque je suis expatrié pour de bon en Biscaye, précisément à Ondarroa, village côtier à mi-chemin entre Bilbao et Saint-Sébastien, que j'ai vraiment pris toute la mesure de la dimension gastronomique de la Péninsule ibérique, et en particulier de la place si spécifique que détient la cuisine au Pays Basque, quasiment élevée au rang de religion. A partir de ce moment-là, et jour après jour, l'immersion totale dans la culture basque d'Hegoalde, le Pays Basque sud en langue basque, m'aida à comprendre que chaque détail compte pour “tirer vers le haut” le concept de qualité gustative totale aussi bien dans les actes de restaurations extérieures qu'à l'intérieur de chaque foyer”.

(Extrait du préface de “La Route des pintxos”, écrit par Sylvain Foucaud)

 

THE TRANSLATOR:

CAREEN 2 A253CAREEN IRWIN (GARELOCHHEAD, SCOTLAND, 1956)

Born in Scotland, completed a Secretarial Studies course at Bathgate Technical College. Worked as a secretary at the OECD in Paris and later as a bi-lingual (English/French) secretary with the FAO in Rome. Arrived in the San Sebastián in 1986, where she obtained the Advanced Diploma in Spanish from the Institute of Linguists in London and the Advanced Cervantes Certificate. She has been translating ever since. Has a passion for drumming (batucada, bodhran, tamborrada) and is presently learning the viola.

“Gradually, the pintxos have gained in elaboration until bringing us what is now known as ‘miniature cuisine’, an entire dish on a saucer or slice of bread, a delight for all five senses and finger-licking eating of the very best quality. One of the catalysts behind this shift was Juan Mari Arzak, the famous chef, whose meeting with France’s Paul Bocuse led to the creation of the Basque nouvelle cuisine gradually adopted by the bars in the aforementioned miniature format. Today the bar-tops are awash with these delicacies ranging from the simpler, yet still fantastic traditional versions to others - even smoking perhaps - that are a sheer foodie heaven of flavours, textures and ingredients. (...) I must add before signing off that even if I have been living in this wonderful city for all this time, some of the pintxos in this book had me guessing. I therefore set off round some of the bars to taste a few of them and find out just exactly what was cooking. I wish every job I had was as enjoyable as this one!”

(From the preface of “The Pintxo Trail”, by Careen Irwin)


 

LES AUTEURS:

JOSEMA LA MURALLA 3282 OJ108

 

 

JOSEMA AZPEITIA (LEGAZPI, 1969)

Licencié en journalisme par la UPV, après avoir travaillé dans plusieurs médias il a fondé avec trois autres associés ZUM Edizioak, où il écrit pour la revue mensuelle Ondojan.com. Josema a publié aux Éditions Elkar les livres “100 recetas con Label”, “Pintxos de vanguardia a la donostiarra” et “Cocina con producto de temporada”, et a collaboré avec le critique gastronomique bordelais Jacques Ballarin dans quatre éditions du guide de restaurants “Le Ballarin” (Guide de restaurants entre Bordeaux et Bilbao), et dans la version en espagnole de ce dernier. Avec Ritxar Tolosa il a publié “La Senda del Pintxo (Donostia)”, “Las recetas de Ondojan.com”, “Las recetas fáciles de José Juan Castillo”, “La Senda del Pintxo (Iruñea-Pamplona)” et les volumes 1 et 2 de “De pintxos por Gipuzkoa”. En 2013, le Gouvernement Basque lui a décerné le Prix Euskadi de Gastronomie pour le meilleur travail journalistique, et en 2014 il a reçu le prix Baccus pour son travail de diffusion du monde du vin. Josema, en plus, est professeur de Théorie de la Gastronomie Basque au Basque Culinary Center.

 

RITXAR 5980 A253

 

 
 

RITXAR TOLOSA (LEGAZPI, 1964)

Photographe et dessinateur graphique autodidacte, Ritxar Tolosa a commencé à révéler ses photographies à la Société Photographique Ikatza de Legazpi. Avec Josema Azpeitia et deux autres associés, il a fondé ZUM Edizioak, où il réalise les graphismes et les photographies des différents guides et des publications mensuels de cette maison d'édition. Il a été récemment récompensé, avec Josema Azpeitia, du Prix Gourmand Cookbook 2014 pour la meilleure publication gastronomique d'Espagne et pour la seconde meilleure publication mondiale de la catégorie “Culinary Travel” pour son travail réalisé dans le livre “La Senda del Pintxo”.


 

L´HOMME DE TERRAIN

Introduction de Jacques Ballarin pour l´édition française du livre “La Senda del Pintxo” publiée sous le nom “La Route des Pintxos”

JACQUES 8009 OJ132

Josema Azpeitia est insatiable de découvertes. Chaque fois que je le retrouve à Donostia (Saint Sébastien) il a une adresse –souvent d’ailleurs plutôt deux- que je ne connais pas et où il faut aller. Nous faisons équipe dans le guide des restaurants de Bordeaux à Bilbao qu’il enrichit à chaque édition mais, aujourd’hui, il s’agit de souligner les vertus d’un ouvrage, le sien, qui ne sont pas passées inaperçues puisque « la Senda del Pintxo » s’est vu décerner, au mois de juin dernier, en Chine, le prix du second meilleur livre de cuisine au monde. Bravo l’artiste ! De fait la cuisine a le beau rôle  dans cette « route des pintxos » (la traduction française) qui offre sur un plateau les adresses  gourmandes incontournables (et souvent méconnues) de la capitale de Gipuzcoa avec, en prime, pour chaque bar sélectionné, une recette.

« Aqui es comer,  comer y comer » (« ici c’est manger, manger et manger »)  se plaît à répéter la presse internationale quand elle pointe le particularisme du pays basque espagnol et de Donostia (Saint Sébastien). C’est là précisément où commence le jeu de piste, ne pas se perdre, ne pas se tromper, franchir la bonne porte, trouver le bon comptoir. Non pas qu’il y ait des adresses à ne pas fréquenter, à éviter,  mais, surtout, il y a les adresses à ne pas manquer, à ne pas ignorer. Seul l’homme de terrain –celui qui a la pratique et détient la connaissance- a la clé qui permet de gagner du temps et de rallier à coup sûr le  bon endroit. Josema Azpeitia est cet homme et, cerise sur le gâteau, le guide se double d’un épicurien redoutable –le suivre n’est pas une partie de repos- et d’un dégustateur sans faille au palais aiguisé. Autre qualité du citoyen de Legazpi, sa « petite patrie », une ville distante d’une  trentaine de kilomètres de Donostia (Saint Sébastien), il  a les idées larges, s’enthousiasme de la même manière devant le morceau de tortilla (omelette) de la Bodega Donostiarra, les petits croissants fourrés de jambon de Gambara, la joue de bœuf cuisinée 6 heures au vin rouge de Borda Berri,  que devant les bouchées de haute volée (la cuisine miniature gastronomique)  de A Fuego Negro (le café de jambon et amande) ou de Zeruko (la morue fumée à la braise et salade effervescente avec volutes de fumée  et crépitements). 

« La meilleure façon de visiter la ville, c’est d’aller d’une bar à un autre, de pintxo a pintxo ». Le mot est de Martin Berasategui, le chef triplement étoilé de Lasarte. L’important est de savoir où on met  les pieds, « la Senda del Pintxo » trace le chemin et donne le mode d’emploi. On attend d’un guide qu’il soit utile, pratique, d’une sélection qu’elle soit juste,  pertinente, distinguant ce qui le mérite. Vous suivrez  Josema Azpeitia les yeux fermés et,  où que vous alliez, n’oubliez jamais que  si vous arrivez trop tôt vous serez privé du son, de cette ambiance, de ce brouhaha, de cette contagion heureuse,  qui rendent irremplaçable la fréquentation des bars à pintxos aux heures de grande marée. Soyez patient, ne cherchez pas à vous rapprocher à tout prix du comptoir, vous serez repéré et servi. Ne prenez pas racine, préférez la succession de plusieurs petites haltes au sur-place et à  la dégustation de  l’assiette hâtivement remplie de pintxos. Regardez, observez,  choisissez, goûtez,  participez au rite du « tapear » (aller d’un bar à l’autre), partagez, parlez, riez, « frictionnez » vous à la culture locale, le moment n’en sera que plus réussi. 

 

JACQUES 0977 OJ132

 

 

 

JACQUES BALLARIN (MONTAUBAN, 1949)

Journaliste vétéran, Bordelais d'adoption, qui a exercé pendant des décennies comme chroniqueur gastronomique du journal Sud-Ouest, et qui continue de collaborer chaque week-end dans l'hebdomadaire “Le mag” et pour “Sud-Ouest gourmand”, le magazine gastronomique trimestriel édité par le journal.

Auteur de divers livres culinaires, en 2005 il a publié le premier exemplaire du “Le Ballerin”, son propre guide de restaurants entre Bordeaux et Bilbao, dont il a déjà publié cinq éditions.

Jacques Ballarin est un amoureux de Saint-Sébastien, ville dans laquelle il revient toujours, dès que son agenda le lui permet.

Jacques Ballarin au boulot au restaurant Le Chapon Fin (Bordeaux)

Photo: Josema Azpeitia